PPOC : Toute une soirée en vue!

0

Résultats du jugement de la compétition annuelle des PPOC

Cette année, la convention annuelle des Photographes professionnels du Canada (PPOC) se déroulera à Ottawa du 28 avril au 3 mai 2017. Comme à chaque année, les prix de la compétition annuelle seront remis lors du banquet annuel, qui aura lieu le 1er mai prochain. On y présentera les meilleures images au niveau national : beaucoup de talent et des photos exceptionnelles!

Lors du jugement de la compétition, j’ai non seulement eu ma première mention «Excellence», mais j’ai aussi été nommé finaliste pour le prix de photographe commercial de l’année! Nous sommes trois finalistes en tout et c’est déjà tout un honneur pour moi de simplement me retrouver parmi les photographes dont j’admire le talent depuis des années!

Des collègues de la région ont aussi eu d’excellents résultats, dont Claude Brazeau qui est finaliste dans la «Master Class»  : la région sera bien représentée!

Peu importe le résultat, c’est ces collègues que je fêterai après le banquet. C’est en côtoyant ces photographes de talents que j’ai appris, petit à petit, à peaufiner mes images et comment bien choisir mes photos à soumettre à ces compétitions. On ne fait pas de compétition tant pour les prix (qui font toujours plaisir), mais pour l’impact incroyable qu’elles ont sur notre travail au jour le jour.  

À suivre pour la remise de prix!

«Out of the blue», Excellence à la compétition 2017 des PPOC dans la catégorie Architecture. (© Sébastien Lavallée)

«Out of the blue», Excellence à la compétition 2017 des PPOC dans la catégorie Architecture. (© Sébastien Lavallée)

PRIX : Deux «Best in class» à la compétition provinciale des PPOC

0

Un photographe de Gatineau remporte deux prix importants à la compétition provinciale (Ontario) des Photographes Professionnels du Canada (PPOC)

Sébastien Lavallée, gagnant du «Best in class» dans les catégorie Presse et Architecture en compagnie de Jean Chartrand, PPOC-ON Chair.

Superbe fin de semaine en compagnie de mes collègues photographes à Toronto où se déroulait le congrès annuel des PPOC-ON. Cette fois-ci, j’ai non seulement eu la chance d’apprendre et d’échanger avec confrères et consoeurs, mais j’ai aussi remporté deux Best in class! Ces prix récompensent la meilleur image de la compétition dans certaines catégories. Je n’avais jusqu’à maintenant jamais mérité cet honneur, vous imaginez donc ma surprise d’en recevoir deux dans la même soirée : en Press et en Architecture! Dans la catégorie Press, j’étais d’ailleurs finaliste contre… moi-même, puisqu’une autre des mes images avait aussi obtenu, comme les deux autres images primées, la mention merit lors du jugement. Je suis d’autant plus fier d’avoir obtenu ces récompenses quand je constate la qualité des photos en compétition cette année.

In Line, Best in class - Press 2016, PPOC-ON (© Sébastien Lavallée)Out of the blue, Best in class - Architecture 2016, PPOC-ON (© Sébastien Lavallée)

Ces deux prix sont d’une grande importance pour moi dans la mesure où ils représentent tout le travail que j’ai accompli ces dernières années où j’ai participé à chacune des compétitions, provinciales et nationales, en m’éduquant chaque fois davantage sur ce qui fait une image d’exception. Réussir aussi bien dans deux catégories de photos me prouve que ces efforts portent fruit et que c’est mon travail au quotidien qui en bénéficie. Je ne pourrai jamais assez remercier mes collègues qui me poussent à aller plus loin, à me remettre en question (même si c’est difficile) et qui m’aident depuis toutes ces années. Je n’échangerais pour rien au monde cette famille de professionnels qui croient, comme moi, que l’entraide est notre plus grande force!

awards_ppoc_on_2016

Un troisième prix

Pour couronner le tout, j’ai participé à mon deuxième shootout, concours où les participants ont 5 minutes pour photographier un sujet qui inconnu d’avance pour ensuite devoir faire toute retouche en moins de 20 minutes. Le choix de la meilleure photo est fait par le public et j’ai aussi eu la surprise de remporter cette compétition amicale! Avec ce prix vient le devoir d’organiser le shootout de l’an prochain : les participants n’ont qu’à bien se tenir!

Photo gagnante du shootout 2016, PPOC-ON (© Sébastien Lavallée)

PPOC – Image Salon 2015

0

Pour la quatrième année consécutive, j’ai envoyé quatre de mes images à la compétition nationale des Professional Photographers of Canada (PPOC). En fait, depuis que je suis devenu membre, je me suis toujours donné comme but de participer à cette compétition nationale: c’est un excellent moyen de grandir comme photographe que de faire juger son travail à un tel niveau. Cette année, je dois avouer que je suis plutôt satisfait du résultat: deux de mes images ont obtenu la mention «Merit» et une autre de mes images a été acceptée dans la compétition. Deux «Merits» et une acceptée: mon meilleur résultat à cette compétition à vie!

Pour cette compétition, les images obtiennent un résultat suite à un jugement. Les quatre résultats possibles sont: non acceptée, acceptée, mérite et excellence.

MERIT (Image Salon 2015): Creative Streak - Editorial

MERIT (Image Salon 2015): Creative Streak – Editorial

MERIT (Image Salon 2015): Corporate Ladders - Architecture

MERIT (Image Salon 2015): Corporate Ladders – Architecture

ACCEPTÉE (Image Salon 2015): Coastal Calm - Pictorial/Floral

ACCEPTÉE (Image Salon 2015): Coastal Calm – Pictorial/Floral

2014: Une revue en photos

0

Il me semble que chaque 31 décembre, l’année qui s’achève me semble avoir été plus courte que sa précédente. C’est alors d’autant plus important pour moi de revenir sur ce que j’ai accompli au cours de cette année, afin d’entamer le nouvel an avec une bonne dose d’inspiration. Voici une courte revue en photos de ce qu’a été 2014 pour moi.

Habitude et nouveauté

À chaque mois de février depuis quelques années, je me rends sur les lieux du Gatineau Loppet. En 2014, j’y suis allé en compagnie de mon collègue Hugues Tremblay pour notre site Trois sur trois. Une belle édition avec une météo clémente malgré le froid.

Gatineau Loppet 2014.

Gatineau Loppet 2014.

Une chute en fin de parcours suivi d'un bel exemple d'esprit sportif au Gatineau Loppet 2014.

Une chute en fin de parcours suivi d’un bel exemple d’esprit sportif au Gatineau Loppet 2014.

Une nouveauté pour moi toutefois en 2014: je photographiais pour la première fois de ma vie un gala de boxe. J’adore photographier des événements sportifs et j’essaie d’assister à au moins un nouveau sport par an. Pour la boxe: les choses se déroulent vite et nous sommes très près de l’action, ce qui est plutôt rare en sport. Impressionnant et très photogénique.

Gala de boxe au Hilton Lac Leamy le 28 mars 2014.

Gala de boxe au Hilton Lac Leamy le 28 mars 2014.

Événements

Une grande partie de mon travail est la couverture d’événements. J’ai été choyé encore une fois cette année par un grand nombre d’événements qui étaient autant d’occasions pour de bonnes images. En voici un particulièrement impressionnant puisque des pompiers y faisaient une démonstration d’un feu de cuisson: la Grande Évacuation (dans le cadre de la semaine de prévention des incendies).

GRANDE_EVACUATION

Grande Évacuation 2014 à Gatineau

Je suis d’ailleurs particulièrement fier d’avoir reçu mon accréditation en Événements Spéciaux auprès des PPOC. Une accréditation bien spéciale puisqu’elle a contribué à me donner les points nécessaires pour obtenir mon CPA (Craftsman of Photographic Arts). Une belle étape de franchie pour moi puisque je pourrai maintenant suivre l’atelier pour juger des accréditations et des compétitions. Cela me rapproche aussi beaucoup plus de mon Master of Photographic Arts que je devrais obtenir dans les prochaines années.

Quelques événements photographiés en 2014.

Quelques événements photographiés en 2014.

Mariages

Une autre belle année de mariages, celle qui m’aura fait faire le plus de route, puisque j’ai commencé la saison à Disraeli pour le mariage de Caroline et Marc-André. Pour bien faire les choses, mon dernier mariage, celui de Joëlle et Stéphane, coïncidait avec la première neige de la saison: un hasard dont nous avons bien su profiter! J’adore les mariages pour cette raison: chacun sera toujours unique et offrira différentes opportunités photographiques. C’est au photographe de savoir les déceler!

MARIAGE_CARO_MA

Caroline et Marc-André.

MARIAGE_JOELLE_STEPHANE

Joëlle et Stéphane.

MARIAGE_MC_YANICK

Marie-Chantal et Yanick.

MARIAGE_MELISSA_SEBASTIEN

Mélissa et Sébastien.

Sandy et Simon.

Sandy et Simon.

Dorothée et Benoit.

Dorothée et Benoit.

Norvège

Il y avait plusieurs années que je n’avais pas fait de «vrai» voyage et je dois dire que la Norvège ne m’aura pas déçu! Les paysages sont incroyables (même un déplacement en autobus de cinq heures sera intéressant) et l’histoire fascinante. Seul bémol: le pays est très dispendieux pour un canadien. Un simple repas au restaurant ne sera jamais en deçà de 40 $ par personne, il faut donc bien prévoir ses repas et ses déplacements. Vous pouvez lire au sujet mon voyage sur ce blogue: premier article, deuxième article et troisième article.

Preikestolen, près de Stavanger.

Preikestolen, près de Stavanger.

Voyage en Norvège en septembre 2014. (© Sébastien Lavallée)

Voyage en Norvège en septembre 2014.

Je termine avec un portrait de l’artiste Isabelle Gauvreau, que vous avez déjà vue quelques fois sur ce site. Isabelle est toujours volontaire pour participer à mes projets et je suis plutôt satisfait de ce portrait qui a été accepté dans la compétition provinciale (Ontario) des PPOC.

Portrait de Isabelle Gauvreau, par Sébastien Lavallée

Isabelle Gauvreau

CPA et Atelier Portrait

1
Dorothée et Benoît (© Sébastien Lavallée)

Dorothée et Benoît (© Sébastien Lavallée)

Cette année est ma quatrième en tant que membre de mon associationle PPOC, et je ne pourrais maintenant imaginer faire mon métier sans en faire partie. Je suis d’avis quepour que ce type d’association soit profitable, il faut s’y impliquer et participer: une association n’est que le reflet de la volonté de ses membres.  Continue reading

Nouvelle accréditation: Événements spéciaux

1

Jean Béliveau arrive à Gatineau après son tour du monde à pieds. © Sébastien Lavallée

Je suis très heureux de pouvoir dire que j’ai obtenu ma cinquième accréditation avec le PPOC dans la catégorie Événements Spéciaux (Special Event). Voici la définition  de ce que représente une accréditation: «Accreditation demonstrates that the photographer has been deemed capable of delivering image excellence in that field by a panel of their peers, which sets them apart as being industry leaders.»

Voici la description de cette catégorie: «Ten (10) images of ten (10) different special events on ten (10 ) separate occasions. Special events include, but are not limited to, tradeshows, banquets, award ceremonies, annual general meetings, public announcements, unveilings, exhibitions, political campaigns, state funerals, etc. Subjects may include people, products, processes, activities, etc. with a good demonstration of storytelling ability. Photographic quality must be above average.»

Great Canadian Chill à Ottawa. © Sébastien Lavallée

OTTAWA, 29 septembre 2010 - La gouverneure générale Michaëlle Jean lors d'un hommage rendu par les Forces canadiennes, en compagnie du ministre de la Défense Peter MacKay et du général Walt Natyncyk, afin de souligner la fin de son mandat.

Nuit des sans-abri. © Sébastien Lavallée

Jeux du Québec à Gatineau. © Sébastien Lavallée

Fièvre glacée, Gatineau. © Sébastien Lavallée

Semaine de la famille, Gatineau. © Sébastien Lavallée

Tournoi de golf ATRAQ. © Sébastien Lavallée

Conférence Pierre Côté. © Sébastien Lavallée

Rassemblement de nains de jardin. © Sébastien Lavallée

Press release

Mes photos préférées de 2013

0
Aylmer, hiver 2013. Photographe Gatineau, Ottawa, Montréal. © Sébastien Lavallée

Aylmer, hiver 2013.

J’ai profité de tout ce changement sur mon site web pour fouiller dans mes archives de l’année et ressortir certaines images qui ont marqué 2013. Ce sont des choix plutôt personnels, parfois des images que je n’avais pas encore affichées ici, mais chacune d’elles représente un moment particulier de mon année.

D-Track

Une belle rencontre avec un musicien de la région qui a eu le vent dans les voiles toute l’année. Bien heureux d’avoir croisé son chemin cet automne.

D-Track. Photographe Gatineau, Ottawa, Montréal. © Sébastien Lavallée

D-Track

Diane Tremblay

Diane aura toujours le don de me faire réfléchir à de nouveaux projets, elle a cette faculté de reconnaître les forces de chacun et de l’aider à les mettre en valeur. Mon petit hommage à la slameuse engagée.

Diane Tremblay à la finale de Slam Outaouais. Photographe d'événement. Gatineau, Ottawa, Montréal. © Sébastien Lavallée

Diane Tremblay à la finale de Slam Outaouais.

Socalled

Un pur plaisir que de photographier cet artiste! On rigole beaucoup, mais il participe à 100% d’un bout à l’autre de la session. Si, en plus, on a accès au Rialto, on ne peut rien demander de mieux. Pendant que vous y êtes, vous pouvez relire l’article de mon amie Magalie Morin que les photos accompagnent.

Socalled au Rialto (Montréal). Photographe portraitiste. Gatineau, Ottawa, Montréal. © Sébastien Lavallée

Socalled au Rialto (Montréal).

Gaspésie

Parc de la Gaspésie (Mont-Albert)

Parc de la Gaspésie (Mont-Albert)

Cet été, j’ai pu me permettre quelques semaines de vacances, ce qui est rare pour un photographe. Nous avons fait le tour de la Gaspésie pour profiter de la nature, des paysages et des expositions de photo des Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie. Je peux vous dire que monter le Mont-Albert et redescendre par le chemin «difficile» n’est pas une mince affaire. Les paysages en valent le coup, mais les jambes en souffrent quelques jours si nous n’êtes pas un randonneur émérite.

Mariages

Amy et Kevin

Amy et Kevin

Plusieurs beaux mariages cette année! De beaux moments partagés avec les mariés et leurs familles. Je vous laisse découvrir mes images préférées:

Le Festif de Baie-Saint-Paul

festif_26juil_001

Sunny Duval

Un très bel événement que ce Festif! Des spectacles intéressants dans un lieu enchanteur. Une résolution de problème de logement qui, au final, aura contribué aux bons moments que j’y ai passés. Des amis, de la bonne musique et de la photo: c’était presque des vacances!

Marathon d’Ottawa 2013

Photographe d'événement. Gatineau, Ottawa, Montréal. © Sébastien Lavallée

Tariku Jufar (Éthiopie), gagnant du marathon d’Ottawa avec un temps record de 2:08:04.

Fidèle à mon habitude, j’étais présent lors du marathon d’Ottawa de 2013.

Maison Scott-Fairview

Photographe Gatineau, Ottawa, Montréal. © Sébastien Lavallée

Souvenir de la maison Scott-Fairview.

Un lieu que j’ai aimé «habité» le temps de quelques séances photos et ateliers dans la dernière année. Nous avions loué cette maison patrimoniale pour le trentième anniversaire d’Entraide Familiale de l’Outaouais et je m’étais promis d’utiliser le lieu encore pour un atelier photo. C’est ce que j’ai fait avec mon ami Claude Brazeau en mars dernier. Cette photo montre bien l’ambiance qui peut y régner avec la bonne lumière.

 

PPOC, Joe McNally et projet photo

2

Joe McNally à Toronto lors de la convention du PPOC-ON (© Sébastien Lavallée)

Toute une convention il y a une semaine à Toronto avec les collègues du PPOC Ontario! Toujours un plaisir de rencontrer d’autres photographes, surtout quand le conférencier principal est Joe McNally et que celui-ci offre deux présentations et deux live-shoot sur deux jours! Beaucoup d’émotions, aussi. Cette année, deux des trois photographes de l’année sont de Ottawa: Jean Chartrand (photographe comercial de l’année) et Randy Shaughnessy (photographe artiste de l’année). Il y a énormément de talent dans la région, il n’y a pas à dire! Continue reading

PPOC: Compétition nationale

0
Take a deep breath, Merit, compétition nationale du PPOC (© Sébastien Lavallée)

Take a deep breath, Merit (Compétition nationale du PPOC)

Toute une surprise pour moi hier: après n’avoir eu qu’une seule image acceptée au niveau provincial il y a plusieurs semaines, trois de mes images ont été acceptées au niveau national et l’une d’elles a même reçu la mention merit (ci-dessus)! Une très belle surprise, donc, mais qui démontre bien l’avantage d’une association comme le Professional photographers of Canada: j’ai utilisé les différents commentaires reçus sur mes images proposées au provincial pour peaufiner celles que je proposais au national. Continue reading

Argentique

1
Mon grand-père, Noël 2011. (© Sébastien Lavallée)
Mon grand-père.

Je dois l’avouer: j’utilise encore des appareils photo fonctionnant avec de la pellicule. Couleur, noir et blanc ou ayant passé les dix dernières années dans un tiroir: la provenance de la pellicule ne m’importe guère, tout ce qui compte ce sont les trouvailles que cela procure. Vous pouvez maintenant me traiter de tous les noms, m’accoler des étiquettes si vous le désirez, mais j’utilise cette technologie d’abord et avant tout parce qu’elle me plaît! Continue reading

Accréditation: Wedding Photojournalistic

0

Accréditation PPOC Wedding Photojournalistic (© Sébastien Lavallée)

Je viens tout juste de recevoir ma troisième accréditation du PPOC, cette fois-ci en Wedding Photojournalistic. C’est une catégorie particulière puisqu’elle exige d’avoir cinq images de deux mariages seulement montrant votre aptitude à être au bon endroit au bon moment et à saisir des images sur le vif. J’en suis donc plutôt fier! D’autant plus que cela représente bien le style d’images que je crée lors de mariages.  Continue reading

La fausse surprise

2

La fausse surprise

Par Sébastien Lavallée

Hasselblad 500 ELM sur un trépied, vu d'en haut. (© Infocale - Sébastien Lavallée, 2011)

Photo: Sébastien Lavallée

Personnellement, je n’ai jamais travaillé professionnellement avec un appareil argentique. J’ai appris en développant moi-même mes rouleaux de noir et blanc (et je le fais d’ailleurs toujours), mais je n’ai jamais utilisé autre chose que le numérique dans le cadre de mon travail. Continue reading

Le marché de la photo est mort

3

Le marché de la photo est mort

Par Sébastien Lavallée

 

La photographie se démocratise-t-elle vraiment?

Le marché de la photo est mort… du moins c’est ce que certains tenteront de vous faire croire. Si vous vous retrouvez à lire ces lignes c’est que, quelque part, vous y croyez aussi. Vous avez certainement déjà croisé l’un de ces petits dessins animés automatisés (vous n’avez qu’à ajouter le texte et le logiciel vous monte le tout en un tour de main). Ils sont bien gentils, parfois drôles, mais à qui s’adressent-ils?

Continue reading

Guide de survie: Premières années comme photographe professionnel

2

Guide de survie: Premières années d’un photographe professionnel

Par Sébastien Lavallée

Marathon d'Ottawa, Photographe en action, Ottawa (© Sébastien Lavallée, 2010)

Photo par Sébastien Lavallée photographe.

Peu importe l’entreprise, les premières années sont toujours les plus difficiles. Dans le cas de la photographie, le statut particulier de travailleur autonome peut rendre la situation encore plus insoutenable si vous ne développez pas les bons réflexes, la bonne attitude. Voici une courte liste de trucs qui m’ont aidé et m’aident encore aujourd’hui.

Équipement

«Il faut dépenser de l’argent pour faire de l’argent.» Vous avez certainement déjà croisé cette phrase au moins une fois dans votre vie. Elle est vraie, mais il faut ajouter: «… sans dépenser plus que ce que l’on peut dépenser !» Je le nierai pas, un bon appareil photo et de bons objectifs de qualité professionnelle vous rendront la vie plus facile, mais, surtout, survivront aux nombreux abus de la photographie quotidienne. Il vous faut être prêt à travailler dans n’importe quelles conditions.

Par contre, procurez-vous seulement ce dont vous avez vraiment besoin et en fonction de vos revenus ! Quand j’ai débuté comme professionnel, il y a presque deux ans, je m’étais fixé comme but d’investir dans mon matériel en fonction des contrats que je dénichais. La facture peut gonfler très rapidement, il faut donc trouver un juste milieu ! Si je voyais que je pouvais facilement rentabiliser une pièce d’équipement en peu de temps (sans me priver de nourriture, on s’entend), elle trouvait son chemin dans mon sac photo.

Les photographes sont vos amis

Vous craignez chaque personne avec un appareil photo se trouvant dans vos parages, surtout lorsqu’il s’agit de professionnels ? Changez de métier: il n’y a pas de concurrence directe entre les photographe puisque chacun à son style, sa façon de travailler et même ses propres méthodes de facturation ! Trouvez ce qui vous défini et sachez l’expliquer. Vous pourrez ensuite aller prendre un café en compagnie d’un collègue avec l’esprit tranquille ! En plus, c’est parfois utile lorsque vous devez emprunter de l’équipement que vous ne possédez pas pour LE contrat qui le nécessite !

Dans le même ordre d’idée, dénigrer le travail d’un collègue lors d’une discussion avec un potentiel client ne vous aidera jamais ! Pensez-y: vous passez plusieurs minutes, avec un client, à parler de… quelqu’un d’autre ! Contre-productif vous dites ?!? Parlez plutôt de VOTRE approche et laissez au client la joie de découvrir si cette vision correspond à la sienne. Ne craignez d’ailleurs pas un refus (ou même de dire «non» à un contrat): iriez-vous dans un restaurant si vous n’aimez pas son type de nourriture? Il en va de même pour la photographie !

Pas de panique !

Voici un fait: vous ne serez pas riche du jour au lendemain avec la photo. Cela semble une évidence, mais certains pourraient croire le contraire. Bâtir une clientèle, établir son style et son approche, cela prend du temps… beaucoup de temps ! Si, après deux années, vous notez une augmentation de vos revenus et que vous avez établi une relation d’affaires (plusieurs contrats) avec différents clients: vous êtes sur une bonne voie ! Ces premières années seront les plus difficiles, surtout financièrement, mais le résultat sera au rendez-vous dans les années qui suivront !

Au sujet de la panique, aussi, il est primordial d’être bien organisé. Si vous commencez à un contrat par semaine ou une fois de temps en temps, cela peut sembler inutile, mais lorsque la demande augmentera, avoir un bon système d’organisation est primordial. Vous devez développer des méthodes de travail pour chaque étape, de la demande d’informations à la livraison/facturation en passant par l’édition des images.

Disponibilité

Le conseil le plus important que l’on m’ait donné dans ma courte carrière a été celui-ci: «Il faut se rendre disponible !» Ensuite, c’est à vous de jugez si vous pouvez ou non garder un emploi à temps partiel en plus de vos activités photographiques: est-ce que votre type de photo demande une disponibilité totale ou est-ce que les assignations apparaissent à la dernière minute? Dans ce cas, un autre emploi duquel vous ne pourrez vous absenter à quelques heures d’avis n’est pas une bonne idée.

Si les deux aspects de votre vie professionnelle sont compatibles, il est alors possible pour vous d’opter pour cette solution. Il serait même suggérer de varier vos sources de revenus au moins pour la première année, un emploi à temps partiel pourrait alors être tout désigné.

Ne pas perdre de vue l’évidence…

Le dernier conseil est probablement le plus important: faites de la photo, tout les jours si possible ! De cette façon, vous sortez de votre routine (et de chez vous) en gardant la forme photographiquement. Il n’y a rien de pire, lorsque l’on est photographe, de se retrouver, plusieurs jours de suite, à fixer un ordinateur. Initier des projets personnels, des idées qui pourront être misent de côté à la première opportunité professionnelle. Tenez-vous occupé, c’est bon pour votre moral et la qualité de vos images y gagnera par la même occasion !

Ces trucs n’en sont que quelques-uns parmi tant d’autres. Et vous, qu’avez-vous appris lors de vos premières années comme photographe professionnel?