L’architecture des corps

3

L’architecture des corps

Les passionnés de la photo: Benjamin Madison (hors-série)

Par Sébastien Lavallée

Benjamin Madison, Vieux-Hull, Mars 2011 (© Infocale - Sébastien Lavallée, 2011)

Benjamin Madison (Photo: Sébastien Lavallée)

Benjamin Madison est très ancré dans sa région: inspiré par les photographes du coin et très reconnaissant des contacts qu’il a accumulés dans le milieu qui l’aident au fil des défis, il ne se considère pas comme un photographe technique. Rencontré dans un bar du Vieux-Hull, le photographe nous parle un peu de sa démarche artistique.

La petite histoire

En 2007, alors qu’il achète son premier appareil sur un coup de tête, l’univers photographique de Benjamin Madison se composait en grande majorité de photographie de scène: «Pendant un an, un an et demi, j’ai couvert de quatre à six shows par semaine.» Fatigué par ce rythme de vie, il délaisse la scène pour s’intéresser au nu artistique: «J’aime les courbes. Je suis un gars pas mal architectural et ce qu’il y a de plus proche de l’architecture, c’est le corps humain: tu as tout là-dessus!»

Alliant sa passion pour la photographie et son travail à temps plein, Benjamin se considère plutôt comme un artiste-photographe: son but avoué étant d’abord et avant tout de réaliser et monter ses expositions, desquelles il ne cache pas son désir de pouvoir, un jour, en vivre.

Sans visage

S’il a un désir de provoquer, attirer le regard, il évite à tout prix de tomber du côté sexuel de la nudité. C’est une des raisons pour lesquelles nous ne voyons jamais le visage de ses modèles: en excluant les expressions faciales, le spectateur ne prête alors aucune intention au sujet. C’est aussi pour éviter que les personnes puissent être reconnue sur la rue: «Mon but est que personne ne sache c’est qui.» Les modèles participent d’ailleurs au processus de sélection des images: le photographe ne voulant jamais montrer une image avec laquelle la personne ne serait pas à l’aise.

Au naturel

Son dernier projet, Naturelle, met en scène des humains qui «retournent à la nature». Travaillant en lumière naturelle et voulant recréer un monde «post-apocalyptique», les sujets de ses photos se fondent avec la nature: «La première partie se passe en nature avec de l’argile. La deuxième partie se déroule dans des lieux abandonnés.» Vous pouvez voir son exposition du 6 mars au 2 avril 2011, au café Aux 4 jeudis.

3 thoughts on “L’architecture des corps

  1. Gen "Curly" Simard

    I feel so lucky to have had the chance to work with Benjamin on various projects over the past years, he is by far the best photographer and friend I have had the pleasure and opportunity to ”shoot” with. He always made me feel at ease, beautiful and most importantly, I felt appreciated! Being part of the “Naturelle” project was not always easy for us models! lol!!! But he made it so worth it!
    I want to send him my heartiest congratulations on this article of well deserves praise for his hard work and artistic skills. I’m sure he was waiting for this moment for a long time and I am thrilled to see his dreams and visions come true and be recognize.
    It is surely a moment of great happiness and he must be really overjoyed. I’m positive that I’m not only speaking for myself when I say we are all so very proud of him! :

    Congrats my dear Papabear ! JT’eummmmeee!!! Xoxoxox
    Curly

  2. Natasha Hunter

    I have worked with Papabear for a photo shoot and you can see how passionate he is about it.He is amazing at walking you threw what he needs you to do and is very patient at it.I was so nervous to work withhim the first time but after just meeting him and talking to him he makes you feel way better.We are so proud of you Papabear.Your hard work and mad skills paid off and you WILL go far just don’t forget about us when your famous!!

    Congrats pis Jtaime bcp papab xooxoxoxxoxo

  3. Pingback: Le 100e article – Concours « Gagnez votre site Web » | Infocale.ca

Répondre à Natasha Hunter Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *