La fin de la photographie à sens unique

2

La fin de la photographie à sens unique

Par Sébastien Lavallée

Sens unique. Photo: Sébastien Lavallée (© Infocale - Sébastien Lavallée)

La photographie, ce n’est un secret pour personne, vit depuis plusieurs années une période de changement, d’adaptation, de transition: nommez cela comme vous le voulez. Cependant, n’allez pas croire ceux qui vous diront que vous ne trouverez que du négatif dans le changement (sans mauvais jeu de mots).

Imaginez: un monde où rien n’est prévu à l’avance, où tout est à créer selon VOS critères. C’est un peu ce qui se produit en ce moment. Les balises dites «régulières» ont été remisées et il en va de chacun d’user d’imagination pour faire fleurir sa carrière.

Si la photographie n’a pas changé énormément, la façon de la «consommer», donc de la vendre, elle, change. Apeurant? Peut-être, mais drôlement stimulant! Frustrant? Seulement pour ceux qui s’obstinent à ne rien changer. Il n’en reste pas moins que, pour les nouveaux photographes sur le marché, la page est blanche: à chacun son chemin, ses méthodes et ses nouvelles idées.

Le talent compte toujours pour beaucoup, mais jamais autant que votre façon bien à vous d’en faire la preuve, d’affirmer votre subjectivité photographique. Nul besoin de craindre le compétiteur: vous êtes le seul à offrir un produit comme le vôtre. En bout de piste, tout repose essentiellement sur la relation que vous entretenez avec vos clients, du premier contact à la confiance complète.

En ce sens, les styles se confondent, de nouvelles techniques apparaissent, on repousse les limites des genres photographiques: nous vivons dans une époque stimulante qui n’a comme limite que celle que s’imposent les photographes. En fait, l’aspect photo perd tranquillement un peu de son poids dans la balance au profit du bon vieux réseautage: que faites-vous pour être présent dans votre milieu? Utilisez-vous les réseaux sociaux? Du bénévolat photographique? Rejoignez-vous vos clients potentiels avec des idées novatrices, de nouvelles astuces pour présenter votre portfolio (ou votre travail en général)?

Tout ce que vous faites, en somme, avant et après avoir «pesé sur le piton».

2 thoughts on “La fin de la photographie à sens unique

  1. raymond savard

    Toujours inspirant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *