Journalisme et Internet: incompatibles?

0

La discussion est vive ces temps-ci autour du journalisme et de sa place sur Internet. Au menu: financement, transition, mais surtout la qualité! J’ai été frappé, comme Steve Proulx, par le texte de Hugos Dumas Le plus beau métier du monde paru dans La Presse le 4 avril dernier. Le problème: je suis de cette génération qui croit fermement que Internet et journalisme de qualité ne sont pas à deux pôles opposés, qu’il est possible d’avoir l’un avec, mais surtout au service, de l’autre.

Que l’on s’attaque au blogue passe encore, mais le journalisme de demain devra nécessairement passer par le web pour survivre, d’une façon ou d’une autre. Dépoussiérons nos archives, il en était de même avec la venue de la télévision: pour plusieurs, cela signifiait la mort des cinéma. Si les cinémas de quartier sont maintenant de rares exceptions, chacun des deux médias à pu trouver son credo particulier, son mode de fonctionnement.

Selon moi, la transition se fera beaucoup mieux si l’on cesse d’analyser la bébitte et que l’on se met à sérieusement mettre en place des moyens de l’intégrer efficacement, de tirer profit de ses forces. En attendant, vous pouvez lire, comme le suggérait mon ami Mathieu Lavallée, un billet de L’Électron Libre sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *