Compétition PPOC 2017 : les résultats!

0

Compétition PPOC 2017 : Ma première photo sélectionnée dans la Collection Permanente

Out Of The Blue Sébastien Lavallée MPA LPPO 01 Architecture, Excellence à la compétition PPOC 2017

Out Of The Blue «Excellence» en «Architecture»
(© Sébastien Lavallée MPA)

Depuis que j’ai joint les Photographes Professionnels du Canada en 2011, j’ai tenté à chaque année d’avoir chacune de mes images soumises acceptées dans la compétition annuelle. Ce fut donc tout un honneur d’avoir non seulement réussi cet exploit (mes quatre images en compétition régulière ET mon portrait pour la compétition des Maîtres Photographes (MPA) ont été acceptées), mais qu’une de mes images soit en plus sélectionnée dans la Collection Permanente des PPOC! Effectivement, mon image d’architecture «Out Of The Blue» a été retenue dans la Collection permanente, en plus d’avoir eu la mention «Excellence». Tout un honneur! Voici les autres images que j’ai proposées cette année. Continue reading

PPOC : Toute une soirée en vue!

0

Résultats du jugement de la compétition annuelle des PPOC

Cette année, la convention annuelle des Photographes professionnels du Canada (PPOC) se déroulera à Ottawa du 28 avril au 3 mai 2017. Comme à chaque année, les prix de la compétition annuelle seront remis lors du banquet annuel, qui aura lieu le 1er mai prochain. On y présentera les meilleures images au niveau national : beaucoup de talent et des photos exceptionnelles!

Lors du jugement de la compétition, j’ai non seulement eu ma première mention «Excellence», mais j’ai aussi été nommé finaliste pour le prix de photographe commercial de l’année! Nous sommes trois finalistes en tout et c’est déjà tout un honneur pour moi de simplement me retrouver parmi les photographes dont j’admire le talent depuis des années!

Des collègues de la région ont aussi eu d’excellents résultats, dont Claude Brazeau qui est finaliste dans la «Master Class»  : la région sera bien représentée!

Peu importe le résultat, c’est ces collègues que je fêterai après le banquet. C’est en côtoyant ces photographes de talents que j’ai appris, petit à petit, à peaufiner mes images et comment bien choisir mes photos à soumettre à ces compétitions. On ne fait pas de compétition tant pour les prix (qui font toujours plaisir), mais pour l’impact incroyable qu’elles ont sur notre travail au jour le jour.  

À suivre pour la remise de prix!

«Out of the blue», Excellence à la compétition 2017 des PPOC dans la catégorie Architecture. (© Sébastien Lavallée)

«Out of the blue», Excellence à la compétition 2017 des PPOC dans la catégorie Architecture. (© Sébastien Lavallée)

PRIX : Deux «Best in class» à la compétition provinciale des PPOC

0

Un photographe de Gatineau remporte deux prix importants à la compétition provinciale (Ontario) des Photographes Professionnels du Canada (PPOC)

Sébastien Lavallée, gagnant du «Best in class» dans les catégorie Presse et Architecture en compagnie de Jean Chartrand, PPOC-ON Chair.

Superbe fin de semaine en compagnie de mes collègues photographes à Toronto où se déroulait le congrès annuel des PPOC-ON. Cette fois-ci, j’ai non seulement eu la chance d’apprendre et d’échanger avec confrères et consoeurs, mais j’ai aussi remporté deux Best in class! Ces prix récompensent la meilleur image de la compétition dans certaines catégories. Je n’avais jusqu’à maintenant jamais mérité cet honneur, vous imaginez donc ma surprise d’en recevoir deux dans la même soirée : en Press et en Architecture! Dans la catégorie Press, j’étais d’ailleurs finaliste contre… moi-même, puisqu’une autre des mes images avait aussi obtenu, comme les deux autres images primées, la mention merit lors du jugement. Je suis d’autant plus fier d’avoir obtenu ces récompenses quand je constate la qualité des photos en compétition cette année.

In Line, Best in class - Press 2016, PPOC-ON (© Sébastien Lavallée)Out of the blue, Best in class - Architecture 2016, PPOC-ON (© Sébastien Lavallée)

Ces deux prix sont d’une grande importance pour moi dans la mesure où ils représentent tout le travail que j’ai accompli ces dernières années où j’ai participé à chacune des compétitions, provinciales et nationales, en m’éduquant chaque fois davantage sur ce qui fait une image d’exception. Réussir aussi bien dans deux catégories de photos me prouve que ces efforts portent fruit et que c’est mon travail au quotidien qui en bénéficie. Je ne pourrai jamais assez remercier mes collègues qui me poussent à aller plus loin, à me remettre en question (même si c’est difficile) et qui m’aident depuis toutes ces années. Je n’échangerais pour rien au monde cette famille de professionnels qui croient, comme moi, que l’entraide est notre plus grande force!

awards_ppoc_on_2016

Un troisième prix

Pour couronner le tout, j’ai participé à mon deuxième shootout, concours où les participants ont 5 minutes pour photographier un sujet qui inconnu d’avance pour ensuite devoir faire toute retouche en moins de 20 minutes. Le choix de la meilleure photo est fait par le public et j’ai aussi eu la surprise de remporter cette compétition amicale! Avec ce prix vient le devoir d’organiser le shootout de l’an prochain : les participants n’ont qu’à bien se tenir!

Photo gagnante du shootout 2016, PPOC-ON (© Sébastien Lavallée)

Championnats canadiens de bosses au Camp Fortune

0

Championnats canadiens de bosses – 12 mars 2016

Mikaël Kingsbury lors des championnats canadiens de bosses au Camp Fortune le 12 mars 2016 (© Sébastien Lavallée)

Mikaël Kingsbury

Les 12 et 13 mars 2016, au Camp Fortune, la région accueillait les meilleurs skieurs du pays pour les Championnats canadiens de bosses. Un superbe événement où il était possible de voir à l’oeuvre de grands athlètes (dont certains médaillés olympiques) de cette discipline incluant les soeurs Dufour-Lapointe, Mikaël Kingsbury et Philippe Marquis.

Justine Dufour-Lapointe

Justine Dufour-Lapointe

Résultats – Femmes (simple)

Justine Dufour-Lapointe lors des championnats canadiens de bosses au Camp Fortune le 12 mars 2016 (© Sébastien Lavallée)

Du côté des femmes, c’est Justine Dufour-Lapointe qui a terminé au premier rang, devant Audrey Robichaud et Maxime Dufour-Lapointe.

Audrey Robichaud lors des championnats canadiens de bosses au Camp Fortune le 12 mars 2016 (© Sébastien Lavallée)

Audrey Robichaud

Maxime Dufour-Lapointe lors des championnats canadiens de bosses au Camp Fortune le 12 mars 2016 (© Sébastien Lavallée)

Maxime Dufour-Lapointe

Justine Dufour-Lapointe lors des championnats canadiens de bosses au Camp Fortune le 12 mars 2016 (© Sébastien Lavallée)

Justine Dufour-Lapointe

Résultats – Hommes (simple)

Mikaël Kingsbury lors des championnats canadiens de bosses au Camp Fortune le 12 mars 2016 (© Sébastien Lavallée)

Mikaël Kingsbury

Chez les hommes, les deux favoris, Mikaël Kingsbury (1er) et Philippe Marquis (2e), se sont partagé les deux premières marches du podium alors que Brenden Kelly a terminé au troisième rang.

Philippe Marquis lors des championnats canadiens de bosses au Camp Fortune le 12 mars 2016 (© Sébastien Lavallée)

Philippe Marquis

Brenden Kelly lors des championnats canadiens de bosses au Camp Fortune le 12 mars 2016 (© Sébastien Lavallée)

Brenden Kelly

Mikaël Kingsbury lors des championnats canadiens de bosses au Camp Fortune le 12 mars 2016 (© Sébastien Lavallée)

Autres photos

Gatineau Loppet 2016

0

Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.

Superbe journée pour la Gatineau Loppet 2016 : beaucoup moins difficile que l’année dernière (mon nez se remet encore de son engelure, je crois bien). Les pistes étaient belles et rapides et le vent ne s’est levé qu’autour de 11h environ.

Il ne manquait qu’un peu plus de soleil pour en faire une température parfaite.

On ne peut qu’avoir du respect pour ces skieurs qui, année après année, sont au rendez-vous malgré les conditions difficiles. Je crois bien  qu’ils ont apprécié la température plus clémente de cette édition de la compétition et qu’ils espèrent que la pluie verglaçante prévue pour la journée du dimanche 28 février ne s’invite pas à l’événement.

Cette fois-ci, j’ai couvert deux épreuves : le 27 et le 51 km classique, qui se déroulaient le 27 février 2016.

Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe. Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.

27 km classique

À l’épreuve de 27 km classique, c’est Kieran Jones qui a franchi la ligne d’arrivée au premier rang, suivi par Konrad Wiltmann et Luc Campbell. Chez les femmes, la première place du podium est occupée par Isabella Howden, devant Madison Fraser et Laura Vanderweyen.

Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.

Kieran Jones

Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.

Konrad Wiltmann

Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.

Luc Campbell

Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.

Madison Fraser serrant Isabella Howden dans ses bras.

Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.

Laura Vanderweyen

51 km classique

Au 51 km classique, Scott Hill a devancé Julien Locke tandis que Ian Murray complète le trio canadien en troisième place. Chez les femmes, Brandy Stewart a terminé le parcours la première devant Megan McTavish et Elissa Bradley.

Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.

Scott Hill

Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.

Julien Locke

Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.

Ian Murray

Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe. Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.

Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.

Brandy Stewart

Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.

Megan McTavish

Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.

Elissa Bradley

Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.Gatineau Loppet 2016. Ouataouais, Sébastien Lavallée photographe.

Portrait – Amélie Blanchard

0

Amélie Blanchard - Ferme La Chèvre d'Oeuvre. Octobre 2015 (© Sébastien Lavallée)

J’ai fait la connaissance d’Amélie Blanchard et de son univers coloré (de la laine fluo!) lors du Gala des Grands Prix du Tourisme de l’Outaouais il y a quelques années, où elle représentait le sympathique Festival Twist (que je vous invite à découvrir l’an prochain). Finalement, après quelques années, j’ai eu la chance de visiter sa ferme, La Chèvre d’Oeuvre, et de réaliser quelques portraits en compagnie de ses animaux. En plus, c’est une excellente excuse pour aller manger une pizza à Saint-André-Avellin!

Les chèvres sont très curieuses: toujours à vouloir observer ce qu’on fait de loin… et vouloir s’ajouter aux photos au bon moment!

Amélie Blanchard - Ferme La Chèvre d'Oeuvre. Octobre 2015 (© Sébastien Lavallée)Amélie Blanchard - Ferme La Chèvre d'Oeuvre. Octobre 2015 (© Sébastien Lavallée)web_AMELIE_B_04Amélie Blanchard - Ferme La Chèvre d'Oeuvre. Octobre 2015 (© Sébastien Lavallée)

Nous avons aussi réalisé quelques portraits plus «classiques» puisque je ne pouvais pas passer à côté des splendides paysages de la Petite-Nation ou d’une porte de grange rouge!

web_AMELIE_B_08Amélie Blanchard - Ferme La Chèvre d'Oeuvre. Octobre 2015 (© Sébastien Lavallée)Amélie Blanchard - Ferme La Chèvre d'Oeuvre. Octobre 2015 (© Sébastien Lavallée)Amélie Blanchard - Ferme La Chèvre d'Oeuvre. Octobre 2015 (© Sébastien Lavallée)

Parc de Presqu’île, Ontario

0

Lac Ontario, Parc de Presqu'ile, Ontario (© Sébastien Lavallée)

Il y a quelques semaines, nous avons passé quelques jours en camping dans le parc provincial de Presqu’île en Ontario. D’une part parce que je n’avais jamais visité ce coin de pays, mais aussi parce que les parcs de l’Ontario sont l’un des rares endroits à une distance raisonnable de Gatineau où les chiens sont autorisés (pas partout, cependant, informez-vous d’abord).

J’avoue avoir été très surpris par le lac Ontario : je n’aurais jamais cru qu’il pouvait se transformer autant d’heure en heure ou de jour en jour. Du calme plat, il passe à des vagues impressionnantes nous donnant même l’impression que l’eau devrait être salée!

Lac Ontario, parc de Presqu'ile, Ontario (© Sébastien Lavallée)Lac Ontario, parc de Presqu'ile, Ontario (© Sébastien Lavallée)

Une balade dans les différents sentiers fait aussi découvrir une diversité impressionnante. Du marais à une forêt dense en passant par une plage tout près d’un site important de nidifications de centaines d’oiseaux : il y a beaucoup à découvrir sur une si petite superficie.

Lac Ontario, parc de Presqu'ile, Ontario (© Sébastien Lavallée)Lac Ontario, parc de Presqu'ile, Ontario (© Sébastien Lavallée)Lac Ontario, parc de Presqu'ile, Ontario (© Sébastien Lavallée)Lac Ontario, parc de Presqu'ile, Ontario (© Sébastien Lavallée)Lac Ontario, parc de Presqu'ile, Ontario (© Sébastien Lavallée)Lac Ontario, parc de Presqu'ile, Ontario (© Sébastien Lavallée)Lac Ontario, parc de Presqu'ile, Ontario (© Sébastien Lavallée)

J’avais aussi apporté mon fidèle Hasselblad argentique, mais l’un des rouleau que j’ai exposé n’a pas été développé assez longtemps (pas par moi) et n’est pas utilisable… J’ai tout de même rapporté ces images :

Lac Ontario, parc de Presqu'ile, Ontario (© Sébastien Lavallée)

Grand Prix Cycliste de Gatineau 2015

0

GATINEAU (5 juin 2015) - Grand prix cycliste de Gatineau, l'Américaine Melissa Hiller en début de parcours du contre la montre (Chrono UCI).

Je n’avais pas couvert le Grand Prix Cycliste de Gatineau depuis quelques années et je dois dire que ça me manquait: il y a toujours beaucoup d’action et le parcours offre des visuels exceptionnels.

Cette année, j’ai même accepté de monter à l’arrière d’une moto pour suivre les athlètes directement sur le parcours, question de tenter quelques nouvelles images!

GATINEAU (5 juin 2015) - Grand prix cycliste de Gatineau, l'Américaine Emma White lors du contre la montre (Chrono UCI). GATINEAU (5 juin 2015) - Grand prix cycliste de Gatineau, l'Américaine Brianna Walle lors du contre la montre (Chrono UCI).GATINEAU (5 juin 2015) - Grand prix cycliste de Gatineau, l'Américaine Melissa Hiller en début de parcours du contre la montre (Chrono UCI).

J’ai commencé par l’épreuve féminine contre la montre (Chrono UCI) où l’Américaine Carmen Small a terminé au premier rang avec un temps de 15 minutes 36 secondes. Elle a été suivie de la Gatinoise Karol-Ann Canuel, avec une performance de 15 minutes 44 secondes. La troisième, l’Américaine Tayler Wiles, avait exactement le même temps que Canuel, à la différence de 0:08 de secondes.

GATINEAU (5 juin 2015) - Grand prix cycliste de Gatineau, l'Américaine Carmen Small prend les devant au contre la montre (Chrono UCI) avec un temps de 0:15:36.

Carmen Small

GATINEAU (5 juin 2015) - Grand prix cycliste de Gatineau, la Canadienne Karol-Ann Canuel s'emparant de la deuxième plase du contre la montre (Chrono UCI) avec un temps de 0:15:44.

Karol-Ann Canuel

GATINEAU (5 juin 2015) - Grand prix cycliste de Gatineau, l'Américaine Tayler Wiles terminera au troisième rang au contre la montre (Chrono UCI) avec un temps de 0:15:44, 0:08 derrière la deuxième cycliste.

Tayler Wiles

GATINEAU (5 juin 2015) - Grand prix cycliste de Gatineau, Chrono UCI: Première place, Carmen Small, deuxième place, Karol-Ann Canuel et troisième place Tayler Wiles.

Le lendemain, c’est l’épreuve du Grand Prix Cycliste masculin qui prenait place sur le parcours: une course de près de 112 km. Après 2 heures 28 minutes et 3 secondes, c’est Sébastien Cossette qui a remporté les honneurs, devançant Stephen Keeping et Jean-Sébastien Perron.

Avec 2 heures 38 minutes et 3 secondes, la victoire est revenue au Canadien, devant Stephen Keeping et le Gatinois Jean-Sébastien Perron.

GATINEAU (6 juin 2015) - Grand Prix Cycliste de Gatineau Masculin. Sur la ligne de départ.GATINEAU (6 juin 2015) - Grand Prix Cycliste de Gatineau Masculin. Sur la ligne de départ.GATINEAU (6 juin 2015) - Grand Prix Cycliste de Gatineau Masculin. Sur la ligne de départ.GATINEAU (6 juin 2015) - Grand Prix Cycliste de Gatineau Masculin.GATINEAU (6 juin 2015) - Grand Prix Cycliste de Gatineau Masculin.GATINEAU (6 juin 2015) - Grand Prix Cycliste de Gatineau Masculin.GATINEAU (6 juin 2015) - Grand Prix Cycliste de Gatineau Masculin.GATINEAU (6 juin 2015) - Grand Prix Cycliste de Gatineau Masculin.

GATINEAU (6 juin 2015) - Grand Prix Cycliste de Gatineau Masculin. À l'arrivée. Sébastien Cossette devant Stephen Keeping et Jean-Sébastien Perron à quelques mètres du fil d'arrivée.

À l’arrivée: Sébastien Cossette devant Stephen Keeping et Jean-Sébastien Perron.

GATINEAU (6 juin 2015) - Grand Prix Cycliste de Gatineau Masculin. À l'arrivée. Sébastien Cossette devant Stephen Keeping et Jean-Sébastien Perron à quelques mètres du fil d'arrivée.

Marathon d’Ottawa 2015

2

web_MARATHONOTTAWA2015_004

C’est dans de superbes conditions météo que la 41e édition du marathon d’Ottawa s’est déroulée dimanche dernier. Plusieurs milliers de participants ont arpenté les rues de la ville ainsi que celles de Gatineau.

Au terme de l’effort, c’est l’Éthiopien Girmay Birhanu qui a remporté l’épreuve chez les hommes en 2h08 minutes et 41 secondes, devant le Kényan Philip Kangogo et l’Éthiopien Chele Dechasa.

Chez les femmes, c’est aussi une Éthiopienne, Aberu Zennebe, qui a remporté les honneurs en 2h25 minutes 30 secondes, devançant la Kényane Rebecca Chesir et l’Éthiopienne Abebech Afework.

web_MARATHONOTTAWA2015_001web_MARATHONOTTAWA2015_002OTTAWA (24 mai 2015) - Des participants à l’édition 2015 du marathon et demi-marathon d’Ottawa.OTTAWA (24 mai 2015) - Des participants à l’édition 2015 du marathon et demi-marathon d’Ottawa.OTTAWA (24 mai 2015) - Le peloton de tête à mi-parcours du marathon d'Ottawa chez les hommes.OTTAWA (24 mai 2015) - Girmay Birhanu termine le marathon premier chez les hommes avec un temps de 2:08:14.OTTAWA (24 mai 2015) - Girmay Birhanu termine le marathon premier chez les hommes avec un temps de 2:08:14.OTTAWA (24 mai 2015) - Philip Kangogo termine le marathon deuxième chez les hommes avec un temps de 2:09:56.OTTAWA (24 mai 2015) - Philip Kangogo termine le marathon deuxième chez les hommes avec un temps de 2:09:56.OTTAWA (24 mai 2015) - Chele Dechasa termine le marathon troisième chez les hommes avec un temps de 2:09:59.OTTAWA (24 mai 2015) - Rebecca Chesir termine le marathon deuxième chez les femmes avec un temps de 2:25:41.OTTAWA (24 mai 2015) - Aberu Zennebe termine le marathon première chez les femmes avec un temps de 2:25:30.OTTAWA (24 mai 2015) - Des participants à l’édition 2015 du marathon et demi-marathon d’Ottawa.OTTAWA (24 mai 2015) - Des participants à l’édition 2015 du marathon et demi-marathon d’Ottawa.OTTAWA (24 mai 2015) - Des participants à l’édition 2015 du marathon et demi-marathon d’Ottawa.OTTAWA (24 mai 2015) - Des participants à l’édition 2015 du marathon et demi-marathon d’Ottawa.OTTAWA (24 mai 2015) - Des participants à l’édition 2015 du marathon et demi-marathon d’Ottawa.OTTAWA (24 mai 2015) - Des participants à l’édition 2015 du marathon et demi-marathon d’Ottawa.

 

PPOC : Craftsman of Photographic Arts

0

Le photographe Sébastien Lavallée, de Gatineau, reçoit officiellement le titre de Craftsman of Photographic Arts auprès des Professional Photographers of Canada

C’est une chose de savoir qu’on a obtenu un titre particulier, mais c’est une toute autre chose que de l’avoir en personne! Lors du dernier banquet annuel des Professional Photographers of Canada (PPOC) le 27 avril dernier à Niagara, j’ai enfin pu recevoir physiquement ma plaque et ma médaille concrétisant l’obtention de mon titre de Craftsman of Photographic Arts (CPA)! Je dois avouer que je suis plutôt fier de cet accomplissement : cela représente plusieurs années de participation à des compétitions nationales (afin d’obtenir les points requis pour chaque images acceptée), à obtenir plusieurs accréditations, mais aussi à m’impliquer dans mon association. Il y a beaucoup de travail derrière ce titre et j’étais particulièrement heureux d’aller le récupérer devant autant de mes collègues et amis!

Le photographe Sébastien Lavallée, de Gatineau, reçoit officiellement le titre de Craftsman of Photographic Arts auprès des Professional Photographers of Canada

Tina Weltz MPA, présidente des PPOC, me remettant ma plaque.

Maintenant, je me concentre sur mon prochain but : l’obtention de mon Master of Photographic Arts (MPA)! J’ai beaucoup apprécié monter sur la scène lors du banquet, je devrai m’efforcer pour y retourner plus souvent. Une convention annuelle comme celle-ci nous donne toujours un petit boost d’inspiration dont je compte bien profiter pour la préparation de mes prochaines images que à envoyer en compétition! Félicitations aux gagnants de cette année!

Le photographe Sébastien Lavallée, de Gatineau, reçoit officiellement le titre de Craftsman of Photographic Arts auprès des Professional Photographers of Canada

Jean-Pierre Blais

0

Jean-Pierre Blais, Président et premier dirigeant du CRTC (© Sébastien Lavallée)

Il y a quelques semaines, j’ai été engagé par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) pour couvrir une annonce du Président et premier dirigeant Jean-Pierre Blais. Cette couverture de l’événement était bien spéciale puisqu’elle devait s’orienter majoritairement autour de la journée de M. Blais, de l’événement où il donnait son discours jusqu’à sa participation à différentes entrevues. Cette approche est très intéressante pour un photographe comme moi puisqu’elle me permet de concentrer mes efforts sur une seule ligne de pensée, capter les moments forts sans avoir à détourner mon attention vers d’autres éléments de l’événement. Je cherche alors des angles inusités, des images différentes de celles captées précédemment, tout en gardant l’essence du déroulement de la journée.

Jean-Pierre Blais, Président et premier dirigeant du CRTC (© Sébastien Lavallée)Jean-Pierre Blais, Président et premier dirigeant du CRTC (© Sébastien Lavallée)Jean-Pierre Blais, Président et premier dirigeant du CRTC (© Sébastien Lavallée)Jean-Pierre Blais, Président et premier dirigeant du CRTC (© Sébastien Lavallée)Jean-Pierre Blais, Président et premier dirigeant du CRTC (© Sébastien Lavallée)

Convention annuelle PPOC

Je quitterai vers Niagara demain pour rejoindre mes collègues des PPOC à la convention nationale annuelle. C’est une expérience unique qui permet d’apprendre des meilleurs tout en revoyant des collègues provenant des quatre coins du pays! J’ai bien hâte de connaître les résultats de la compétition nationale où j’ai trois photos acceptées dont deux «merits» : je ne me fais pas d’idées sur mes chances de repartir avec un prix, mais il est toujours inspirant de voir autant de photographies d’aussi haut calibre en compétition!

Ferme Brylee: série photo

0

FERME BRYLEE, AVRIL 2015 (© Sébastien Lavallée)Ferme Brylee

C’est toujours un plaisir de passer du temps avec Brian et Lise de la ferme Brylee, près de Thurso! Non seulement ils sont très sympathiques, mais ils ont aussi une approche simple et efficace face à leur travail qui m’intéressait beaucoup. Je me suis rendu à leur ferme la semaine dernière alors qu’ils étaient en pleine période d’agnelage, ce qui, je dois l’avouer, m’a beaucoup impressionné.

C’était la première fois que je voyais un agneau venir au monde et j’étais loin de me douter que l’événement se déroulait avec autant de rapidité: on tourne la tête trop longtemps et un autre agneau vient de naître sans qu’on s’en rende compte. On constate aussi directement l’instinct maternel à l’oeuvre chez les brebis: elles cherchent leurs petits, parfois même lorsqu’ils ne sont pas encore nés! Une brebis qui n’avait pas encore eut ses petits a d’ailleurs instinctivement participé au nettoyage d’un agneau qui venait de naître alors que ce n’était pas le sien.

Une belle expérience pour moi que je devrai répéter lorsque la belle saison sera finalement installée: c’est vraiment le genre de projet photo que j’aime réaliser! On y apprend autant que l’on revient avec des images intéressantes!

FERME BRYLEE, AVRIL 2015 (© Sébastien Lavallée)FERME BRYLEE, AVRIL 2015 (© Sébastien Lavallée)

web_BRYLEE_07AVRIL2015_011FERME BRYLEE, AVRIL 2015 (© Sébastien Lavallée)FERME BRYLEE, AVRIL 2015 (© Sébastien Lavallée)FERME BRYLEE, AVRIL 2015 (© Sébastien Lavallée)FERME BRYLEE, AVRIL 2015 (© Sébastien Lavallée)FERME BRYLEE, AVRIL 2015 (© Sébastien Lavallée)FERME BRYLEE, AVRIL 2015 (© Sébastien Lavallée)FERME BRYLEE, AVRIL 2015 (© Sébastien Lavallée)FERME BRYLEE, AVRIL 2015 (© Sébastien Lavallée)FERME BRYLEE, AVRIL 2015 (© Sébastien Lavallée)FERME BRYLEE, AVRIL 2015 (© Sébastien Lavallée)FERME BRYLEE, AVRIL 2015 (© Sébastien Lavallée)FERME BRYLEE, AVRIL 2015 (© Sébastien Lavallée)

PPOC – Image Salon 2015

0

Pour la quatrième année consécutive, j’ai envoyé quatre de mes images à la compétition nationale des Professional Photographers of Canada (PPOC). En fait, depuis que je suis devenu membre, je me suis toujours donné comme but de participer à cette compétition nationale: c’est un excellent moyen de grandir comme photographe que de faire juger son travail à un tel niveau. Cette année, je dois avouer que je suis plutôt satisfait du résultat: deux de mes images ont obtenu la mention «Merit» et une autre de mes images a été acceptée dans la compétition. Deux «Merits» et une acceptée: mon meilleur résultat à cette compétition à vie!

Pour cette compétition, les images obtiennent un résultat suite à un jugement. Les quatre résultats possibles sont: non acceptée, acceptée, mérite et excellence.

MERIT (Image Salon 2015): Creative Streak - Editorial

MERIT (Image Salon 2015): Creative Streak – Editorial

MERIT (Image Salon 2015): Corporate Ladders - Architecture

MERIT (Image Salon 2015): Corporate Ladders – Architecture

ACCEPTÉE (Image Salon 2015): Coastal Calm - Pictorial/Floral

ACCEPTÉE (Image Salon 2015): Coastal Calm – Pictorial/Floral

PORTRAIT: Chanel / Danse

0

Portrait de Chanel. (© Sébastien Lavallée)

L’hiver peut parfois être long pour les photographes. Alors que l’été, chaque journée est souvent occupée par le travail, lors de la saison morte j’en profite pour planifier le plus possible différents projets, mais aussi j’essaie de plus en plus de garder mon oeil efficace en réalisant quelques sessions photos plus créatives. Voici donc une session portrait que j’ai réalisée récemment.

Portrait de Chanel. (© Sébastien Lavallée)

La première fois que j’ai mis les pieds dans ce local du Centre Avant-première, je ne sais pas pourquoi, mais le lieu me semblait idéal pour une session photo avec une danseuse. Connaissant l’intérêt de Chanel pour la danse, je lui ai proposé de participer avec moi à ce projet personnel.

Portrait de Chanel. (© Sébastien Lavallée)

La lumière, avec les multiples fenêtres sur deux murs, était très inspirante: il ne suffisait que d’y ajouter un peu de flash ici et là. Je remercie Chanel pour sa contribution (et sa patience malgré le fait que je l’ai «forcée» à remettre ses pointes).

Portrait de Chanel. (© Sébastien Lavallée)

Portrait de Chanel. (© Sébastien Lavallée)

Gatineau Loppet 2015

0

Samedi 14 février

27 km et 51 km classique

Gatineau Loppet 2015 (© Sébastien Lavallée)

Gatineau Loppet 2015

Le Gatineau Loppet 2015 a débuté dans la neige et le froid: des conditions plutôt difficiles pour les skieurs qui ont redoublé d’effort sur un parcours très peu collaboratif. L’effet s’est fait sentir dans la durée du parcours: les premiers arrivés accusant un retard important sur les temps habituels pour ces épreuves.

Jian He, premier au 27 km classique. Gatineau Loppet 2015 (© Sébastien Lavallée)

Jian He, premier au 27 km classique.

C’est le chinois Jian He qui devança le gatinois Nicholas Pigeon, le gagnant de l’an dernier, au fil d’arrivée du 27 km classique. Bruce MacNeil a terminé troisième lors de cette épreuve.

Ian Murray, premier au 51 km classique. Gatineau Loppet 2015 (© Sébastien Lavallée)

Ian Murray, premier au 51 km classique.

Au 51 km, Ian Murray termina au premier rang, suivi pas Christopher Ziegler et Karl Saidla.

Christopher Ziegler, deuxième au 51 km classique. Gatineau Loppet 2015 (© Sébastien Lavallée)

Christopher Ziegler, deuxième au 51 km classique.

Ian Murray retire l'adhésif sur son visage après la course. Gatineau Loppet 2015 (© Sébastien Lavallée)

Ian Murray retire l’adhésif sur son visage après la course.

D’autres photos de la journée de samedi:

Dimanche 15 février

22.5 km style libre

Préparation avant le départ. Gatineau Loppet 2015 (© Sébastien Lavallée)

Préparation avant le départ.

Le froid intense a forcé les organisateurs à réduire les distances des courses prévues pour la journée de dimanche: le 27 km a été raccourci à 22.5 km et le 51 km à 42 km. Le soleil était de la partie, mais le vent parfois intense faisait son effet sur les participants.

Nicholas Pigeon à la première boucle du parcours de 22.5 km. Gatineau Loppet 2015 (© Sébastien Lavallée)

Nicholas Pigeon à la première boucle du parcours de 22.5 km.

Je ne pouvais rester jusqu’à l’arrivée du 42 km, mais j’ai tout de même pu capter la victoire de Welong Xu qui reléguait une autre fois Nicholas Pigeon à la deuxième place devant Song Jia, en troisième.

Welong Xu devant Nicholas Pigeon au dernier droit du 22.5 km style libre. Gatineau Loppet 2015 (© Sébastien Lavallée)

Welong Xu devant Nicholas Pigeon au dernier droit du 22.5 km style libre.

On applique de la vaseline pour éviter les engelures. Gatineau Loppet 2015 (© Sébastien Lavallée)

On applique de la vaseline pour éviter les engelures.

Gatineau Loppet 2015 (© Sébastien Lavallée)

D’autres photos de la journée de dimanche:

Les autres photos…

Gatineau Loppet 2015 (© Sébastien Lavallée)
J’aime beaucoup ce type de compétition sportive, ouverte à tous, où nous avons des athlètes de haut niveau, mais surtout beaucoup de gens «ordinaires» cherchant à se dépasser. Il faut une certaine détermination pour braver ces conditions difficiles pour le simple plaisir de terminer la course! Voici donc quelques photos de participants. J’en profitais pour tester le jumelage de mon objectif 135 mm f/2 avec un télé-convertisseur 2X.

PORTRAIT: Session photo improvisée avec Mélanie Bélisle

0
Portrait de Mélanie à Montréal. (© Sébastien Lavallée)

Mélanie Bélisle (© Sébastien Lavallée)

J’adore les sessions portrait improvisées: on observe aux alentours, on tire profit des décors ambiants et on part à la découverte. Cela permet de garder notre sens de l’observation aiguisé! Comme j’étais de passage à Montréal, mon amie Mélanie Bélisle s’est proposée pour servir de modèle. En plus d’être une excellente maquilleuse, elle sait comment bien se préparer pour «survivre» à ce genre de session où le photographe insiste pour aller se promener dehors! Toujours un plaisir de «créer du beau» en ta compagnie, Mélanie!

Portrait de Mélanie à Montréal. (© Sébastien Lavallée)

© Sébastien Lavallée

Portrait de Mélanie à Montréal. (© Sébastien Lavallée)

© Sébastien Lavallée

Portrait de Mélanie à Montréal. (© Sébastien Lavallée)

© Sébastien Lavallée

 

 

2014: Une revue en photos

0

Il me semble que chaque 31 décembre, l’année qui s’achève me semble avoir été plus courte que sa précédente. C’est alors d’autant plus important pour moi de revenir sur ce que j’ai accompli au cours de cette année, afin d’entamer le nouvel an avec une bonne dose d’inspiration. Voici une courte revue en photos de ce qu’a été 2014 pour moi.

Habitude et nouveauté

À chaque mois de février depuis quelques années, je me rends sur les lieux du Gatineau Loppet. En 2014, j’y suis allé en compagnie de mon collègue Hugues Tremblay pour notre site Trois sur trois. Une belle édition avec une météo clémente malgré le froid.

Gatineau Loppet 2014.

Gatineau Loppet 2014.

Une chute en fin de parcours suivi d'un bel exemple d'esprit sportif au Gatineau Loppet 2014.

Une chute en fin de parcours suivi d’un bel exemple d’esprit sportif au Gatineau Loppet 2014.

Une nouveauté pour moi toutefois en 2014: je photographiais pour la première fois de ma vie un gala de boxe. J’adore photographier des événements sportifs et j’essaie d’assister à au moins un nouveau sport par an. Pour la boxe: les choses se déroulent vite et nous sommes très près de l’action, ce qui est plutôt rare en sport. Impressionnant et très photogénique.

Gala de boxe au Hilton Lac Leamy le 28 mars 2014.

Gala de boxe au Hilton Lac Leamy le 28 mars 2014.

Événements

Une grande partie de mon travail est la couverture d’événements. J’ai été choyé encore une fois cette année par un grand nombre d’événements qui étaient autant d’occasions pour de bonnes images. En voici un particulièrement impressionnant puisque des pompiers y faisaient une démonstration d’un feu de cuisson: la Grande Évacuation (dans le cadre de la semaine de prévention des incendies).

GRANDE_EVACUATION

Grande Évacuation 2014 à Gatineau

Je suis d’ailleurs particulièrement fier d’avoir reçu mon accréditation en Événements Spéciaux auprès des PPOC. Une accréditation bien spéciale puisqu’elle a contribué à me donner les points nécessaires pour obtenir mon CPA (Craftsman of Photographic Arts). Une belle étape de franchie pour moi puisque je pourrai maintenant suivre l’atelier pour juger des accréditations et des compétitions. Cela me rapproche aussi beaucoup plus de mon Master of Photographic Arts que je devrais obtenir dans les prochaines années.

Quelques événements photographiés en 2014.

Quelques événements photographiés en 2014.

Mariages

Une autre belle année de mariages, celle qui m’aura fait faire le plus de route, puisque j’ai commencé la saison à Disraeli pour le mariage de Caroline et Marc-André. Pour bien faire les choses, mon dernier mariage, celui de Joëlle et Stéphane, coïncidait avec la première neige de la saison: un hasard dont nous avons bien su profiter! J’adore les mariages pour cette raison: chacun sera toujours unique et offrira différentes opportunités photographiques. C’est au photographe de savoir les déceler!

MARIAGE_CARO_MA

Caroline et Marc-André.

MARIAGE_JOELLE_STEPHANE

Joëlle et Stéphane.

MARIAGE_MC_YANICK

Marie-Chantal et Yanick.

MARIAGE_MELISSA_SEBASTIEN

Mélissa et Sébastien.

Sandy et Simon.

Sandy et Simon.

Dorothée et Benoit.

Dorothée et Benoit.

Norvège

Il y avait plusieurs années que je n’avais pas fait de «vrai» voyage et je dois dire que la Norvège ne m’aura pas déçu! Les paysages sont incroyables (même un déplacement en autobus de cinq heures sera intéressant) et l’histoire fascinante. Seul bémol: le pays est très dispendieux pour un canadien. Un simple repas au restaurant ne sera jamais en deçà de 40 $ par personne, il faut donc bien prévoir ses repas et ses déplacements. Vous pouvez lire au sujet mon voyage sur ce blogue: premier article, deuxième article et troisième article.

Preikestolen, près de Stavanger.

Preikestolen, près de Stavanger.

Voyage en Norvège en septembre 2014. (© Sébastien Lavallée)

Voyage en Norvège en septembre 2014.

Je termine avec un portrait de l’artiste Isabelle Gauvreau, que vous avez déjà vue quelques fois sur ce site. Isabelle est toujours volontaire pour participer à mes projets et je suis plutôt satisfait de ce portrait qui a été accepté dans la compétition provinciale (Ontario) des PPOC.

Portrait de Isabelle Gauvreau, par Sébastien Lavallée

Isabelle Gauvreau

Événement – Congrès annuel de l’A.D.A.

0

Du 14 au 16 novembre 2014 se déroulait, au Hilton du Lac-Leamy, le congrès annuel de l’Association des détaillants en alimentation du Québec, un événement que j’ai eu la chance de photographier. Ce fut une fin de semaine intense, avec de longues heures de travail, mais j’ai eu énormément de plaisir à capter l’ensemble en images.

Photographe d'événement à Gatineau - Congrès annuel de l'A.D.A. au Hilton Lac-Leamy (© Sébastien Lavallée)

Congrès annuel de l’A.D.A. au Hilton Lac-Leamy (© Sébastien Lavallée)

Poutine: un projet photo pour Tourisme Outaouais

0
Projet photo pour Tourisme Outaouais: Meilleure poutine gastronomique en Outaouais. (© Sébastien Lavallée)

Sous-chef de Arôme grillades et fruits de mer, Jonathan Royer-Michon (© Sébastien Lavallée)

J’ai réalisé un beau (et délicieux) projet photo pour le blogue de Tourisme Outaouais en compagnie de Bianca Paquette. L’idée: déguster cinq poutines dans cinq restaurants différents pour déterminer la meilleure poutine gastronomique de l’Outaouais. Pour ma part, je devais photographier les différents plats (résultat et confection) ainsi que leurs créateurs.

Projet photo pour Tourisme Outaouais: Meilleure poutine gastronomique en Outaouais. (© Sébastien Lavallée)

Arôme grillades et fruits de mer (© Sébastien Lavallée)

Projet photo pour Tourisme Outaouais: Meilleure poutine gastronomique en Outaouais. (© Sébastien Lavallée)

L’Aubergiste (© Sébastien Lavallée)

Projet photo pour Tourisme Outaouais: Meilleure poutine gastronomique en Outaouais. (© Sébastien Lavallée)

Frederic Lasalle-Eschenhof, de L’Aubergiste (© Sébastien Lavallée)

J’aime beaucoup travailler avec l’équipe de Tourisme Outaouais: cela me permet d’en apprendre à chaque fois d’avantage sur ma région d’adoption. De plus, on me laisse énormément de liberté du côté créatif et j’adore ça! Leur blogue est aussi une excellente référence pour  ces journées où l’on se demande quoi faire, où aller ou quoi manger. Allez lire l’article de Bianca pour connaître les résultats de nos dégustations et voir les mets en photo!

Projet photo pour Tourisme Outaouais: Meilleure poutine gastronomique en Outaouais. (© Sébastien Lavallée)

Le BBQ Shop (© Sébastien Lavallée)

Projet photo pour Tourisme Outaouais: Meilleure poutine gastronomique en Outaouais. (© Sébastien Lavallée)

Le BBQ Shop(© Sébastien Lavallée)

Projet photo pour Tourisme Outaouais: Meilleure poutine gastronomique en Outaouais. (© Sébastien Lavallée)

Chelsea Pub (© Sébastien Lavallée)

Projet photo pour Tourisme Outaouais: Meilleure poutine gastronomique en Outaouais. (© Sébastien Lavallée)

Chelsea Pub (© Sébastien Lavallée)

Projet photo pour Tourisme Outaouais: Meilleure poutine gastronomique en Outaouais. (© Sébastien Lavallée)

Routine Poutine (© Sébastien Lavallée)

Projet photo pour Tourisme Outaouais: Meilleure poutine gastronomique en Outaouais. (© Sébastien Lavallée)

Routine Poutine (© Sébastien Lavallée)

PPOC – Focal Point 2014

0
Jason Groupp et Renee Robyn, Focal Point 2014

Jason Groupp et Renee Robyn, Focal Point 2014

Je viens tout juste de revenir de la convention du PPOC Ontario, Focal Point 2014. Ces événements sont toujours d’excellentes occasions de revoir mes collègues photographes et d’apprendre de nouvelles techniques de photographes talentueux. Cette année, Jason Groupp et Renee Robyn ont partagé leurs idées et leur travail avec nous.

C’est aussi le moment où les prix sont remis aux photographes ayant été acceptés dans la compétition provinciale. Pour ma part, si je ne suis pas rentré à la maison avec un prix, je suis tout de même fier d’avoir trois images acceptées dans la compétition, ce qui est mon meilleur résultat au niveau provincial. J’ai aussi eu la chance de m’assoir avec certains juges pour avoir leur avis sur mes images afin d’en améliorer certaines pour la compétition nationale à venir dans quelques mois.

Editorial - Creative Streak

Editorial – Creative Streak

Architecture - Corporate Ladders

Architecture – Corporate Ladders

Press - It is better to give than to receive

Press – It is better to give than to receive

Norvège: Hurtigruten et Trondheim

1

Hurtigruten

Moyens de transport: À pieds (beaucoup), autobus, traversier (deux fois) et Hurtigruten.

Petite escale à Urke pour profiter du paysage.

Une navette nous transportait jusqu’à la côte. Petite escale à Urke pour profiter du paysage.

L’express côtier Hurtigruten est aussi une expérience intéressante à vivre en Norvège. La flotte de navires longe la côte de port en port de Bergen à Kirkenes. La bateau quitte Bergen en soirée et se rend jusqu’au nord du pays en un peu moins de 8 jours. Pour notre part, nous arrêtions notre voyage à Trondheim: nous avons donc passé deux nuits sur le bateau (le nôtre était le MS Vesterålen). Si le pont du bateau nous permet d’apprécier le paysage à toute heure du jour, nous avons aussi beaucoup apprécié notre escale à Urke: petit village au fond d’un fjord où se juchent tout autour de nombreuses et impressionnantes montages.

Petite escale à Urke pour profiter du paysage.

Petite escale à Urke pour profiter du paysage.

En cours de route, nous avons aussi pu faire escale à Ålesund quelques heures. La ville possède une esthétique bien à elle. Les marches menant au point de vue sur la ville étant en réparation, nous nous sommes contentés de parcourir les rues. Je n’étais pas trop triste: soignant une fin de rhume, la perspective de devoir monter 418 marches ne me réjouissait pas beaucoup!

web_blogue_NORVEGE_138

Escale à Ålesund.

Trondheim

Moyens de transport: À pieds (beaucoup), train (de nuit) et avion (trois fois).

Un matin à Trondheim.

Un matin à Trondheim.

Dernière escale de notre périple, notre arrivée à Trondheim coïncidait avec la rentrée universitaire et certains tenaient à nous le rappeler en criant tout en transportant leurs canettes de bières vides ou en se déshabillant jusqu’au sous-vêtements en faisant mine de vouloir sauter du vieux pont (je ne suis pas resté pour vérifié s’ils l’avaient vraiment fait, cependant). Nous n’avions pas croisé autant de vie dans les rues depuis un bon moment et c’est plutôt représentatif de cette ville universitaire. Nous étions samedi aussi (le marché public prenait place au centre de la ville) et nous n’avions qu’à attendre le lendemain pour retrouver le calme des rues aux commerces presque tous fermés.

Premier lieu impressionnant de notre visite: la cathédrale de Nidaros. Maintes fois reconstruite, elle a été (et est encore) un lieu de pèlerinage important dans le monde chrétien puisque construite sur la tombe de Saint Olav. Nous y sommes restés pour un récital sur l’orgue baroque Wagner (un des cinq exemplaires dans le monde) et visiter les musées associés à l’histoire du lieu. Nous avons aussi sillonné les rues pour voir le vieux pont, l’ascenseur à cycliste, les nombreuses rues de la ville ainsi que quelques musées intéressants.

Départ: aéroport de Francfort.

Départ: aéroport de Francfort.

Après un excellent milkshake au Café Løkka, il fallait toutefois retourner vers Olso pour notre départ. Nous avons opté pour un train de nuit avec cabine et lits. Une expérience intéressante à vivre une fois dans sa vie, mais n’espérez pas être complètement reposé par ce voyage!

Norvège: Bergen, Stavanger et Preikestolen

0

Bergen

Moyens de transport: À pieds (beaucoup), train, train léger, autobus et funiculaire.

Bryggen, Bergen.

Bryggen, Bergen.

Autre ville norvégienne incontournable: Bergen. Malgré sa réputation de ville pluvieuse, nous avons eu droit à beaucoup de soleil entre les averses, surtout lorsque nous nous sommes aventurés sur le mont Fløyen à l’aide du funiculaire. Nous avons alors croisé deux allemands, mais surtout un gentil monsieur norvégien qui tenait à nous servir de guide au travers de la montage. Plusieurs anecdotes historiques et détails sur la flore locale plus tard, nous retournions à Bergen et à son port, son marché de poissons (Fisketorget) et ses bâtiments historiques.

La dernière journée, nous nous sommes offerts un bon repas au restaurant Pingvinen (pingouin) qui offre un menu traditionnel, mais à sa façon. J’ai mangé une sorte de mijoté d’agneau accompagné de brown ale d’une brasserie norvégienne.

Stavanger

Moyens de transport: À pieds (beaucoup), autobus voyageur et traversier (deux fois).

L'un des traversiers sur la route entre Bergen et Stavanger.

L’un des traversiers sur la route entre Bergen et Stavanger.

Si vous croyez qu’un voyage au autobus voyageur est désagréable, tentez l’expérience entre Bergen et Stavanger! Avec ses paysages incroyables et ses deux traversiers, la route de plus de cinq heures est une expérience en soi et paraît bien moins longue! Stavanger était à notre itinéraire afin de servir de point de départ vers le rocher de la chaire (Preikestolen). Nous avons toutefois découvert une ville avec beaucoup à offrir en musées sur l’histoire et l’archéologie (la région étant riche en histoire).

Nous logions au Stavanger Bed & Breakfast: un excellent choix pour qui aime les gaufres servies à 21h et la possibilité de se faire préparer quelques sandwichs le lendemain pour un coût raisonnable.

Preikestolen

Moyens de transport: À pieds (beaucoup), autobus et traversier (deux fois).

Le célèbre rocher de la chaire (Preikestolen).

Le célèbre rocher de la chaire (Preikestolen).

C’est l’un des endroits les plus visités en Norvège et ce n’est pas pour rien! Les photos ne rendent nullement à quel point ce lieu est impressionnant. Ces endroits, on les imagine dans nos têtes et il est toujours surprenant de se retrouver bouche-bée devant tant de beauté lorsque nos attentes sont largement dépassées.

Après la marche de 3,8 km avec montée, nous sommes restés quelques temps au bout du parcours pour apprécier le paysage, mais aussi parce que nous étions fascinés par les différentes poses que prenaient les visiteurs en «bravant le rocher» assis au bord de la falaise de 604 mètres de hauteur. Je vous en ai fait un petit vidéo (pardon pour la caméra qui bouge en cours de route: je n’avais pas de trépied).

Norvège: Oslo, Flåmsbana et Nærøyfjord

0
Après une longue attente: le départ!

Après une longue attente: le départ!

 Oslo

Moyens de transport: À pieds (beaucoup), avion (trois fois), train, autobus, tramway, traversier et métro.

Après une longue attente sur les abords de la piste de décollage alors que l’on attendait impatiemment que Toronto se décide à ouvrir ses pistes, nous sommes finalement arrivés à Oslo juste à temps pour la fête de ma soeur Gabrielle qui y demeure avec son copain Mads. Nos bagages, après une correspondance ratée (encore Toronto) se sont retrouvés à bon port... un jour plus tard!

Peu importe, nous avons fait très bon séjour grâce à l’hospitalité de Gabrielle et Mads. Oslo est une ville en plein changement: de nombreuses grues signalent les chantiers (surtout près du port) où l’on ne craint pas d’innover. Le nouvel édifice de l’opéra en est un bon exemple avec son architecture réfléchie et audacieuse (rappelant un glacier) et son énorme coût de construction.

Premier constat par contre: la Norvège, c’est dispendieux! Nous le savions déjà, mais chaque repas nous le rappelle avec la réponse à la question «Ça fait combien en dollars canadiens, ça?», suivi d’une réponse qui surprend toujours! Il y a toutefois beaucoup à voir sans trop dépenser (si on a notre passe pour le transport en commun) comme le parc du sculpteur Gustav Vigeland (troublant parfois, mais impressionnant dans son exécution), le terrain du palais royal ou simplement une balade au centre-ville.

Vers Bergen

Moyens de transport: À pieds (beaucoup), tramway, train (deux fois), Flåmsbana, bateau et autobus voyageur.

Un paysage du Nærøyfjord.

Un paysage du Nærøyfjord.

Après Oslo, nous avons acheté des billets avec Norway in a Nutshell pour traverser le pays vers Bergen en passant par le Flåmsbana, un vieux train reliant Myrdal et Flåm dans un dénivelé impressionnant de 865 métres, ainsi qu’une balade en bateau entre Flåm et Gudvangen en passant par l’étroit Nærøyfjord. Il est impressionnant de traverser la Norvège par son centre: on s’élève au dessus du niveau de la mer et le paysage change pour laisser place à l’aridité et aux glaciers. Si la température n’était pas trop clémente lors du passage dans le Nærøyfjord, le paysage en valait toutefois le coup d’oeil!

Ce passage par Flåm nous aura aussi permis de goûter aux bières de la micro-brasserie Ægir et admirer son bâtiment rappelant les églises typiques en bois debout.

CPA et Atelier Portrait

1
Dorothée et Benoît (© Sébastien Lavallée)

Dorothée et Benoît (© Sébastien Lavallée)

Cette année est ma quatrième en tant que membre de mon associationle PPOC, et je ne pourrais maintenant imaginer faire mon métier sans en faire partie. Je suis d’avis quepour que ce type d’association soit profitable, il faut s’y impliquer et participer: une association n’est que le reflet de la volonté de ses membres.  Continue reading

L’avantage du noir et blanc

0
Sandy et Simon. Mariage à Gatineau. © Sébastien Lavallée

Sandy et Simon, 7 juin 2014. © Sébastien Lavallée

Je me considère chanceux: j’ai appris la photographie au bon moment et de la «bonne» façon. Je ne regrette pas le passage au numérique, bien au contraire, mais je crois que d’apprendre à créer des images avec un procédé ne vous donnant pas accès immédiatement au résultat forme de solides bases en composition et en exposition. J’en ai parlé sur ce blogue, mais aussi sur Trois sur trois. Réfléchir en noir et blanc, c’est d’abord se questionner sur la valeur en niveau de gris de chaque section de l’image pour faire ressortir les différentes formes et créer sa composition. C’est prendre encore plus le temps d’analyser ce qui se déroule devant nos yeux pour anticiper le résultat final.

Mariage. Caroline et Marc-André, 17 mai 2014. © Sébastien Lavallée

Caroline et Marc-André, 17 mai 2014. © Sébastien Lavallée

Toujours est-il que j’aime toujours autant le noir et blanc, qui était tout ce que je développais en chambre noire. Je n’éditerais cependant pas toutes mes photos de cette façon, puisque certaines images ne fonctionnent que par l’impact d’une couleur, mais ma façon de travailler, de composer mes images, s’associe souvent facilement au monochrome.

Caroline et Marc-André, 17 mai 2014. © Sébastien Lavallée

Caroline et Marc-André, 17 mai 2014. © Sébastien Lavallée

C’est d’autant plus vrai pour les mariages. Déjà qu’au départ, l’habillement des mariés interpelle l’absence de couleur (même si des accents de couleurs ou des subtilités dans le «blanc» de la robe sont toujours intéressants en couleur), la simplification de l’image par un transfert au monochrome rend souvent service à la composition. Voici, comme illustration, des images de deux mariages de ma saison 2014.

Sandy et Simon. Mariage à Gatineau. © Sébastien Lavallée

Sandy et Simon. Mariage à Gatineau. © Sébastien Lavallée

Sandy et Simon. Mariage à Gatineau. © Sébastien Lavallée

Sandy et Simon. Mariage à Gatineau. © Sébastien Lavallée

 

 

Nouvelle accréditation: Événements spéciaux

1

Jean Béliveau arrive à Gatineau après son tour du monde à pieds. © Sébastien Lavallée

Je suis très heureux de pouvoir dire que j’ai obtenu ma cinquième accréditation avec le PPOC dans la catégorie Événements Spéciaux (Special Event). Voici la définition  de ce que représente une accréditation: «Accreditation demonstrates that the photographer has been deemed capable of delivering image excellence in that field by a panel of their peers, which sets them apart as being industry leaders.»

Voici la description de cette catégorie: «Ten (10) images of ten (10) different special events on ten (10 ) separate occasions. Special events include, but are not limited to, tradeshows, banquets, award ceremonies, annual general meetings, public announcements, unveilings, exhibitions, political campaigns, state funerals, etc. Subjects may include people, products, processes, activities, etc. with a good demonstration of storytelling ability. Photographic quality must be above average.»

Great Canadian Chill à Ottawa. © Sébastien Lavallée

OTTAWA, 29 septembre 2010 - La gouverneure générale Michaëlle Jean lors d'un hommage rendu par les Forces canadiennes, en compagnie du ministre de la Défense Peter MacKay et du général Walt Natyncyk, afin de souligner la fin de son mandat.

Nuit des sans-abri. © Sébastien Lavallée

Jeux du Québec à Gatineau. © Sébastien Lavallée

Fièvre glacée, Gatineau. © Sébastien Lavallée

Semaine de la famille, Gatineau. © Sébastien Lavallée

Tournoi de golf ATRAQ. © Sébastien Lavallée

Conférence Pierre Côté. © Sébastien Lavallée

Rassemblement de nains de jardin. © Sébastien Lavallée

Press release

Boxe au Hilton du Lac Leamy

1
Antonin Décarie contre Pablo Munguia (© Sébastien Lavallée)

Antonin Décarie contre Pablo Munguia (© Sébastien Lavallée)

Le 28 mars 2014 se déroulait au Hilton du Lac Leamy la première soirée de boxe de 2014 de la série Fight Club. Si Antonin Décarie est sorti vainqueur d’un combat très serré contre Pablo Munguia (après 10 rounds) et que le boxeur d’Ottawa Samer Barakat a facilement eu le dessus sur Matt Heim, il en a été autrement pour le gatinois Pascal Villeneuve qui a été surpris par la puissance de François Miville. Voici quelques photos de ma soirée:

Antonin Décarie VS Pablo Munguia

Baha Laham VS Roody Pierre-Paul

Schiller Hyppolite VS Jermain Mackey

Pascal Villeneuve VS François Miville

Steven Butler VS Jean-François Plourde

Samer Barakat VS Matt Heim

Zack Bunce VS Steven Harvey

Mitch Louis-Charles VS Guillaume Coudé

Nouvelle accréditation PPOC: Portrait environnemental

0

Portrait environnemental. Accréditation PPOC (© Sébastien Lavallée)

Je suis très heureux d’annoncer que j’ai obtenu ma quatrième accréditation, en portrait environnemental, auprès de mon association: Professional Photographers of Canada (PPOC). Voici la définition  de ce que représente une accréditation: «Accreditation demonstrates that the photographer has been deemed capable of delivering image excellence in that field by a panel of their peers, which sets them apart as being industry leaders.»

Portrait environnemental. Accréditation PPOC (© Sébastien Lavallée)

Il y a beaucoup de travail dans le processus d’obtention d’une accréditation. Cependant, se fixer comme but d’obtenir une telle désignation nous permet d’être en constante recherche pour améliorer les images que l’on produit.

Portrait environnemental. Accréditation PPOC (© Sébastien Lavallée)

Portrait environnemental. Accréditation PPOC (© Sébastien Lavallée)

Une belle réussite pour moi! Je devrai maintenant me concentrer sur la prochaine accréditation!

Portrait environnemental. Accréditation PPOC (© Sébastien Lavallée)

Portrait environnemental. Accréditation PPOC (© Sébastien Lavallée)

Portrait environnemental. Accréditation PPOC (© Sébastien Lavallée)

Photo de plateau: Béatrice Picard / B-432

0
Béatrice Picard / B-432 (Photo: Sébastien Lavallée)

Béatrice Picard / B-432 (Photo: Sébastien Lavallée)

Il y a quelques temps, j’ai eu la chance d’agir en tant que photographe de plateau pour mon ami et collègue Hugues Tremblay qui réalisait alors son court métrage B-432. Ce film met en vedette la comédienne Béatrice Picard dans le rôle principal. Ce fût une agréable expérience: l’équipe était sympathique, le lieu de tournage photogénique et je retrouvais l’amie Mélanie Bélisle qui y travaillait comme maquilleuse. Je ne pouvais pas partager d’images avant que le film ait ses premières projections, mais maintenant que la programmation des Rendez-vous du cinéma québécois, incluant le film, a été annoncée, je peux partager le tout en incluant même la bande-annonce du film!

Béatrice Picard / B-432 (Photo: Sébastien Lavallée)

En préparation.

Béatrice Picard / B-432 (Photo: Sébastien Lavallée)

Béatrice Picard et Hugues Tremblay

Béatrice Picard / B-432 (Photo: Sébastien Lavallée)

Juste avant une des premières prises.

Mes photos préférées de 2013

0
Aylmer, hiver 2013. Photographe Gatineau, Ottawa, Montréal. © Sébastien Lavallée

Aylmer, hiver 2013.

J’ai profité de tout ce changement sur mon site web pour fouiller dans mes archives de l’année et ressortir certaines images qui ont marqué 2013. Ce sont des choix plutôt personnels, parfois des images que je n’avais pas encore affichées ici, mais chacune d’elles représente un moment particulier de mon année.

D-Track

Une belle rencontre avec un musicien de la région qui a eu le vent dans les voiles toute l’année. Bien heureux d’avoir croisé son chemin cet automne.

D-Track. Photographe Gatineau, Ottawa, Montréal. © Sébastien Lavallée

D-Track

Diane Tremblay

Diane aura toujours le don de me faire réfléchir à de nouveaux projets, elle a cette faculté de reconnaître les forces de chacun et de l’aider à les mettre en valeur. Mon petit hommage à la slameuse engagée.

Diane Tremblay à la finale de Slam Outaouais. Photographe d'événement. Gatineau, Ottawa, Montréal. © Sébastien Lavallée

Diane Tremblay à la finale de Slam Outaouais.

Socalled

Un pur plaisir que de photographier cet artiste! On rigole beaucoup, mais il participe à 100% d’un bout à l’autre de la session. Si, en plus, on a accès au Rialto, on ne peut rien demander de mieux. Pendant que vous y êtes, vous pouvez relire l’article de mon amie Magalie Morin que les photos accompagnent.

Socalled au Rialto (Montréal). Photographe portraitiste. Gatineau, Ottawa, Montréal. © Sébastien Lavallée

Socalled au Rialto (Montréal).

Gaspésie

Parc de la Gaspésie (Mont-Albert)

Parc de la Gaspésie (Mont-Albert)

Cet été, j’ai pu me permettre quelques semaines de vacances, ce qui est rare pour un photographe. Nous avons fait le tour de la Gaspésie pour profiter de la nature, des paysages et des expositions de photo des Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie. Je peux vous dire que monter le Mont-Albert et redescendre par le chemin «difficile» n’est pas une mince affaire. Les paysages en valent le coup, mais les jambes en souffrent quelques jours si nous n’êtes pas un randonneur émérite.

Mariages

Amy et Kevin

Amy et Kevin

Plusieurs beaux mariages cette année! De beaux moments partagés avec les mariés et leurs familles. Je vous laisse découvrir mes images préférées:

Le Festif de Baie-Saint-Paul

festif_26juil_001

Sunny Duval

Un très bel événement que ce Festif! Des spectacles intéressants dans un lieu enchanteur. Une résolution de problème de logement qui, au final, aura contribué aux bons moments que j’y ai passés. Des amis, de la bonne musique et de la photo: c’était presque des vacances!

Marathon d’Ottawa 2013

Photographe d'événement. Gatineau, Ottawa, Montréal. © Sébastien Lavallée

Tariku Jufar (Éthiopie), gagnant du marathon d’Ottawa avec un temps record de 2:08:04.

Fidèle à mon habitude, j’étais présent lors du marathon d’Ottawa de 2013.

Maison Scott-Fairview

Photographe Gatineau, Ottawa, Montréal. © Sébastien Lavallée

Souvenir de la maison Scott-Fairview.

Un lieu que j’ai aimé «habité» le temps de quelques séances photos et ateliers dans la dernière année. Nous avions loué cette maison patrimoniale pour le trentième anniversaire d’Entraide Familiale de l’Outaouais et je m’étais promis d’utiliser le lieu encore pour un atelier photo. C’est ce que j’ai fait avec mon ami Claude Brazeau en mars dernier. Cette photo montre bien l’ambiance qui peut y régner avec la bonne lumière.

 

Marathon d’Ottawa 2013

1
OTTAWA (26 mai 2013) - Tariku Jufar (Éthiopie), gagnant du marathon d'Ottawa avec un temps record de 2:08:04.

Tariku Jufar (Éthiopie), gagnant du marathon d’Ottawa avec un temps record de 2:08:04.

Samedi et dimanche dernier se déroulaient les différentes épreuves de la fin de semaine des courses d’Ottawa. Le temps frais aura permis à l’éthiopien Tariku Jafar de terminer les 42 km du marathon en un temps record pour le parcours. Chez les femmes, pour la deuxième année consécutive, c’est Yeshi Esayias, aussi éthiopienne, qui termina au premier rang. Elle brisa elle aussi  le record de sa catégorie. Les éthiopiennes ont d’ailleurs dominé l’ensemble du marathon chez les femmes en occupant les quatre premières positions. Continue reading

Course commémorative des attentats du marathon de Boston à Gatineau

2
Quelques instants de silence avant le départ. Course commémorative des attentats du marathon de Boston. Gatineau, 21 avril 2013. (© Sébastien Lavallée)

Quelques instants de silence avant le départ.

Un peu partout dans la province, des adeptes de la course à pied se réunissaient aujourd’hui pour commémorer les tragiques événements du marathon de Boston d’il y a presque une semaine maintenant. Une initiative intéressante dans la mesure où l’on vise à mettre de côté la peur et à regarder devant tout en étant solidaire. C’est d’ailleurs le message qu’ont transmis une gatinoise qui était présente au marathon de Boston de même que l’instigateur de l’événement à Gatineau, Jean-Philippe Morency. Continue reading

Gatineau Loppet 2013: 27 et 51 km patin

0
Chaude lutte entre Jonathan Tremblay (2e) et Ryan Atkins (3e) au 51km patin. Gatineau Loppet 2013, Gatineau (© Sébastien Lavallée)

Chaude lutte entre Jonathan Tremblay (2e) et Ryan Atkins (3e) au 51km patin.

C’est sous un soleil radieux, mais un froid persistant porté par le fameux facteur éolien, que des athlètes de partout à travers le monde ont participé à la 35e édition du Gatineau Loppet. Je ne pouvais assister à toutes les compétitions, mais j’ai tout de même pu capter quelques moments du 27km et du 51km Patin pour les hommes. Pour voir les résultats, rendez-vous sur le site officiel. Un bel événement avec son lot de trouvailles photographiques. (Cliquez sur les images pour en agrandir l’affichage.) Continue reading

Atelier: Photographie de mariage (avec Claude Brazeau)

3

L’année 2013 débute en grand: les dernières semaines ont été très occupées et les prochaines le seront tout autant. J’en suis à planifier différents projets dont un atelier de photographie de mariage où j’assisterai mon collègue Claude Brazeau. Toute une fin de semaine incluant séances photo avec modèles sur place et conférences. Prenez-en note: c’est les 9 et 10 mars prochains.  Continue reading

Projet photo: C’est quoi ta job?

1
Exposition «C'est quoi ta job?» lors de l'événement soulignant le trentième anniversaire de Entraide familiale de l'Outaouais. (© Sébastien Lavallée)

Un panorama réalisé rapidement de mon exposition.

Le 25 octobre 2012, dans le cadre de l’événement soulignant les trente ans d’Entraide familiale de l’Outaouais, je présentais pour la première fois le projet photo sur lequel j’ai travaillé au cours des derniers mois. Un bel événement auquel il m’a fait plaisir de participer. J’ai d’ailleurs fait le montage du cahier créé pour l’occasion, De la guenille au réemploi, trente ans de lutte à la pauvreté.

Continue reading

Photos: Zombie Walk 2012

0

 OTTAWA (27 octobre 2012) - L'édition 2012 de la traditionnelle Zombie Walk. Les «morts-vivants» parcourent les rues d'Ottawa jusqu'à la colline parlementaire. (© Sébastien Lavallée)

Le 27 octobre, à Ottawa, se déroulait la traditionnelle Zombie Walk. Plutôt facile, pour un photographe, d’en rapporter de bonnes images: les «zombies» étant plutôt collaboratifs (certains plus que d’autres). Je suis toujours impressionné par le travail que demande certains des costumes portés lors de la marche. Plusieurs prennent leur rôle très au sérieux! Continue reading

PPOC, Joe McNally et projet photo

2

Joe McNally à Toronto lors de la convention du PPOC-ON (© Sébastien Lavallée)

Toute une convention il y a une semaine à Toronto avec les collègues du PPOC Ontario! Toujours un plaisir de rencontrer d’autres photographes, surtout quand le conférencier principal est Joe McNally et que celui-ci offre deux présentations et deux live-shoot sur deux jours! Beaucoup d’émotions, aussi. Cette année, deux des trois photographes de l’année sont de Ottawa: Jean Chartrand (photographe comercial de l’année) et Randy Shaughnessy (photographe artiste de l’année). Il y a énormément de talent dans la région, il n’y a pas à dire! Continue reading

Feux du Lac Leamy

2

Feux d'artifice, Lac Leamy, Gatineau, compétition pyrotechnique, 4 août 2012 (© Sébastien Lavallée)

Une première pour moi: devoir couvrir la compétition pyrotechnique se déroulant au Lac Leamy. C’est la France qui ouvrait cette 17e édition. Je dois avouer que ce n’était pas les feux comme tel qui attiraient mon attention: je cherche l’interaction humaine avant l’image technique (devoir traîner un trépied? Vraiment!?!) D’autant plus que d’autres, comme mon collègue Rémi Laprise, se débrouillent beaucoup mieux que moi lorsque vient le temps de documenter les feux eux-mêmes. Je cherchais donc à y ajouter un peu de présence humaine, ce qui n’est pas toujours évident, dans le noir. J’ai même dû «tricher» un peu: deux expositions (une pour la foule, une pour les feux) et on joint les deux images ensemble (ci-dessus).
Continue reading

X-Pro1: Test rapide

0

Un jeune homme, planche à roulettes à la main, Ottawa, juillet 2012, Test Fuji X-Pro1 (© Sébastien Lavallée)

Bon.

Je l’avoue, j’ai une fâcheuse habitude: avant d’essayer un nouveau gadget, je tente d’abord de déceler ses points faibles, pour voir si ceux-ci me déplaisent, puis je me résous à l’essayer. Généralement, je vais me demander plusieurs fois: «Mais, pourquoi cette chose existe-t-elle?» Comme il apparaît des nouveautés à toutes les deux secondes, il faut bien se trouver des raisons pour ne pas en avoir de besoin! Continue reading

Relativité du temps

0

Moins de 200

La photographie a été inventée en 1839. En fait, elle a été présentée à l’Académie des sciences (France) cette année-là. Moins de 200 ans, donc, depuis l’époque où une image prenait plusieurs heures d’exposition. Pour nous, cela semble incroyablement loin, mais en fait il ne s’agit là qu’une fraction de seconde si l’on compare à la peinture, la sculpture, le théâtre, etc. Continue reading